31 octobre 2005

Chez Bianca Monty

- Qu'est-ce qui ne va pas ?
- Rien, tout va bien.
- Tu peux m'expliquer pourquoi tu manges mes spaghettis complètement brûles sans broncher alors ? D'habitude tu te prépares autre chose. Alors j'en déduis qu'il y a quelquechose qui te préoccupe. Tu t'inquiètes pour Dan ? Pour ta nouvelle promotion ? Tu n'es pas sûr d'être à la hauteur comme la dernière fois ? Si c'est ça, il n'y a aucune raison de se faire du souci. Tu es la meilleure.
- Non, ce n'est pas ça.
- Alors c'est quoi ?
- J'ai reçu un coup de fil de ma mère. Elle veut me voir.
- C'est une bonne nouvelle ! Vous allez enfin  pouvoir vous réconciliez !
- Je ne sais pas si je suis prête à la revoir.
- Mais enfin, ça fait six ans que tu ne l'as plus vue. Il serait temps de ranger tes anciennes rancunes au placard. Tu sais, quand je l'ai vue chez Antonio, elle avait vraiment l'air de vouloir tout réparer.
- Mais tu ne crois pas que c'est un peu tard ?
- S'il te plaît ! Fais le pour Dan au moins. Il serait si content de connaître sa grand-mère.
- Je veux bien mais je n'ai rien à me mettre. Je ne peux pas la recevoir habiller n'importe comment !
- Arrêtes de chercher des excuses, qui soit dit en passant sont complètement ridicules. Je crois que ta mère n'en a rien à faire de ta tenue vestimentaire ! Tout ce qu'elle veut c'est te revoir. Alors, si ça te rebute vraiment, appelles la et dis-lui que tu ne veux pas la voir.
- Je ne pourrais jamais faire ça.
- Dans ce cas, tu appelles un taxi et tu vas t'acheter quelquechose pour la recevoir si ça peut te rassurer d'être bien habillée.

snapshot_cdda561c_f025e81a

Bianca aurait aimé que ce soit aussi facile. Mais ça ne l'était pas. Jonathan avait raison. Sa tenue n'était qu'une excuse riducule. Elle en voulait tellement à sa mère de n'avoir pas réagit quand don père l'avais mise à la porte. Elle s'était retrouvée toute seule, à la rue et qui plus est enceinte. C'était pour cela que Patrizio l'avait jetée dehors, pour ne pas ternir le nom des Monty.Il n'avait pas supporté que Bianca soit enceinte d'un inconnu qui refusait d'assumer sa paternité. Pour lui, sa fille était devenue une prostituée et elle allait finir sa vie au fond d'un caniveau à la suite d'une overdose. Elle avait donc du se débrouiller seule. Trouver un logement miteux, un travail qui ne lui plairait pas forcément mais bien payé pour s'occuper de son bébé. Car elle voulait le garder. Il fallait qu'elle assume ses actes en adulte et elle n'avait pas voulu d'une solution de facilité tel que l'avortement. Ou peut être avait simplement tenu tête à son père par esprit de contradiction ? Quoi qu'il en soit, l'enfant était maintenant là et elle devait tout faire pour son bohneur, même si cela l'amenait à faire des sacrifices. Comme reprendre contact avec sa mère.

snapshot_cdda561c_0f9d0504

Pour ne pas perdre la face,  elle partit au centre commercial pour choisir une nouvelle tenue. Elle en essaya beaucoup avant de tomber sur quelquechose qui lui plaisait. A sa grande surprise, elle s'amusa beaucoup à faire des essayages. Pourtant, ce n'était pas son style.  Elle n'était pas ce genre de fille qui aiment passer leurs journées dans les boutiques. Mais les vendeurs étaient si gentils qu'elle ne vit pas le temps passer. Elle se surprit même à acheter plusieurs articles. Mais  elle voulait être parfaite. Peut être pour montrer à sa mère qu'elle avait réussi à  s'en sortir sans papa et maman et qu'elle était maintenant une vraie femme avec une bonne situation, un fiancé merveilleux et un fils dont elle pouvait être fière. Elle rentra tard et à sa grande surprise, elle trouva Jonathan en train de l'attendre. Il voulait voir ce qu'elle avait bien pu trouver qu'il lui donnerait plus d'assurance devant sa mère. Il ne fut pas déçu. Elle semblait tellement plus épanouie dans ses nouveaux vêtements. Et tellement plus féminine que d'habitude. Isabella n'était même pas encore venue qu'elle avait déjà des effets bénéfiques sur sa fille.

v_ronaville

Posté par missing à 23:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Chez Bianca Monty

Nouveau commentaire